lundi, 18 décembre 2017

Violence contre les femmes: La FCDK-PROSMI aux côtés des partenaires pour la protection des droits femmes et filles

mercredi, 21 janvier 2015 16:00

La Guinée, comme tous les autres Etats démocratiques  célèbre la Campagne de commémoration des 16 jours d’Activisme contre les Violences Basées sur le Genre. Depuis 1991, la période allant du 25 Novembre au 10 Décembre de chaque année, est celle du plaidoyer en faveur des femmes, pour leur intégrité physique et morale et aussi pour leur bien-être. Cette importante cérémonie, a été célébrée en différé ce 8 décembre 2014 dans un réceptif hôtelier de Conakry.Le thème  2014 est « Tous en orange unis contre les violences faites aux femmes et filles. C’est Mme Fadima Condé  Kory, épouse du président de l’Assemblée nationale qui y a représenté Hadja Djènè Condé, Première Dame de la République.
C’est dans une salle archicomble, majoritairement remplie de femmes, qu’ont été lancés officiellement les 16 jours d’activisme. Au tour de la représente de la Première Dame, on notait la présence de plusieurs personnalités dont la Présidente du CNC Mme Martine Condé, Mme Sanaba Kaba Camara, ministre de l’Action Sociale, de la Promotion féminine et de l’Enfance, Soriba Sorel Camara, Gouverneur de la ville de Conakry, le représentant de l’ Ambassadeur des Etats Unis, des représentants du système des nations unies, une forte délégation de la Fondation FCDK-PROSMI etc.
Dans son allocution, la Directrice nationale de la promotion féminine et du genre, a présenté la situation de la femme et de la fille dans le monde ; excision, viol, mariage précoce ou forcé, autres violences corporelles sont le quotidien de plusieurs milliers de femmes, chaque jour dans le monde. Mme Marie Touré s’est félicitée de la forte mobilisation pour ce lancement.
Après un plaidoyer de Mlle Aissatou Fofana du parlement des enfants guinéens, le représentant de l’Ambassadeur des Etats Unis a remercié la Première Dame pour son engagement en faveur des femmes et des filles guinéennes engagées dans un combat perpétuel pour son épanouissement.  Il a en outre réaffirmé l’engagement de son pays à soutenir le gouvernement pour la promotion du genre en Guinée.
Puis, ce fut la projection d’un documentaire intitulé Alima ou un rêve brisé réalisé par Mme Martine Condé; dans ce film, on y voit les méfaits de l’excision, du mariage précoce et de la déscolarisation de la fille guinéenne.
Pour la ministre Sanaba Kaba Camara, la célébration des 16 jours d’activisme 2014 se déroule dans un contexte profondément marqué par l’apparition de la fièvre à virus Ebola qui est une menace réelle pour les populations. Avec des statistiques effarantes, les indicateurs sont au rouge en Guinée : 9 femmes sur 10 ont subi, ou subiront des violences au cours de leur vie ; la moitié est victime de violence sexuelle ; 90% d’entre elles sont excisées et 3 femmes sur 5 sont mariées avant l’âge de 16 ans. C’est pourquoi, pour réussir à éradiquer toutes ces violences, que la ministre Kaba a proposé que : « chaque acteur doit comprendre qu’il est un élément essentiel du processus sous la ferrure du Ministère de l’Action sociale , de la Promotion féminine et de l’Enfance qui en est la locomotive entrainant tous les autres vers l’abandon total et définitif des violences à l’égard des femmes et des filles ».
Pour sa part, Mme Kory, au nom de la Première Dame, s’est réjoui de la présence massive et qualitative des membres du gouvernement, de l’administration, des représentants d’Ambassade et d’Institutions, de la société civile ; cela prouve leur engagement en faveur du bien-être de la femme et de la fille en Guinée.
« En choisissant de célébrer cette journée de plaidoyer sous le thème ‘’Tous en orange unis contre les violences faites aux femmes/filles’’, le secrétariat des nations unies voudrait interpeller les Etats du monde sur leurs obligations  à faire de la lutte contre les violences à l’égard des femmes et des filles, une priorité absolue dans l’échelle des préoccupations nationales. Dans cette lancée, je voudrais exprimer ma gratitude à laquelle je joins la disponibilité FCDK-Prosmi à rechercher  continuellement toutes les opportunités  et toutes les alternatives visant à l’accélération de l’élimination des violences dont souffrent les femmes en Guinée. Je vous rassure de la détermination de la Première Dame à veiller pour que toutes les actions gouvernement et de ses partenaires favorisent la réduction des inégalités entre l’homme et la femme en matière de jouissance de leurs droits à la protection contre toute les influences à leur santé et à leur bien-être », a déclaré la représentante de la Fondation FCDK-PROSMI
Nfa Cissé

Last modified on mercredi, 22 avril 2015 12:25

BROCHURE PROSMI

Humanitaire : Rencontre Première Dame et une délégation...

  Ce mardi 3 octobre 2017 Madame Djènè Condé, Première Dame de la République...

Santé : Des Médecins  Iraniens répondent à l’appel de la Première Dame

Santé : Des Médecins Iraniens répondent à...

  Arrivés à Conakry dans l’après midi du 18 juin 2017, une équipe...

Humanitaire: Visite aux malades

Humanitaire: Visite aux malades

La Première Dame de la République de Guinée, Présidente de la Fondation...

Humanitaire: Consutations et soins médicaux gratuits

Humanitaire: Consutations et soins médicaux gratuits

La mission de Médecins sans frontière iranien, en partenariat avec la Fondation...

Ils nous font confiance

Gouvernement Guinéen   Ambassade des Etats-Unis   Système des Nations Unies   Village SOS   There is No Limit Foundation   PSI Guinée  Programme Alimentaire Mondial  Plan Guinée   Fondation Coca Cola   Fondation KPC pour l'humanitaire   Comité National de Lutte contre le SIDA  Organisation de Première Dame d'Afrique contre le VIH/SIDA   Pharmacie Centrale de Guinée