Sunday, 20 August 2017

Baisse drastique de la mortalité maternelle et infantile en Guinée, PROSMI parmi les acteurs

 

 

Dès son accession à la magistrature suprême en fin 2010, l’une des premières mesures prises par Alpha Condé a été la facilité à l’accès aux consultations médicales et la gratuité de certains soins tels que l’accouchement et la césarienne. A partir de 2011,  grâce aux efforts conjugués  du Gouvernement, des partenaires et l’implication de la Fondation PROSMI, plusieurs édifices sanitaires ont été construits ou réhabilités. Ajouté à cela le déploiement du personnel particulièrement à l’intérieur du pays est devenu effectif ; ce qui fait qu’aujourd’hui notre pays a réalisé des performances dans le domaine de la santé surtout dans celle maternelle et infantile où les taux de mortalité  ont visiblement baissé

 

L’Institut National de la Statistique en collaboration avec  l’Institut National de Santé Publique et le Programme National de lutte contre le Paludisme a collecté courant 2016, dans le cadre du programme mondial des enquêtes, des données sur la situation sanitaires en Guinée ; parmi elles, celles concernant les femmes et les enfants car notre pays détient l’un des taux les plus élevés de mortalité et infantile de la sous-région.

 L’objectif était de fournir des informations récentes et fiables  pour évaluer la situation des enfants et des femmes en Guinée ; au vu des données récoltées, l’espoir est permis pour « que de moins en moins de femmes meurent en donnant la vie et plus d’enfant ne meurt à la naissance ».  

En 2005, les taux de mortalité maternelle pour cent mille naissances et infantile pour mille naissances étaient respectivement de 980 et 67 ; la couverture vaccinale pour les enfants d’au plus 5 ans était faible  Ajouter à ceux-ci les centres de santé et les postes de santé étaient non seulement en nombre réduit mais le peu qui était en place se caractérisait par  l’insuffisance du personnel soignant. 

L’avènement de la troisième République a apporté un ouf de soulagement au secteur médical ; dès sa prise de fonction le Président Alpha Condé a instauré la gratuité de la césarienne, l’accouchement et la réduction des frais de dépenses pour la consultation prénatale ; les  campagnes nationales de vaccination se sont multipliées et aujourd’hui tout le territoire est couvert à chaque tournée des agents vaccinateurs. La confiance instaurée entre les populations et les services de santé a eu pour corolaire la réduction drastique  des mortalités maternelles et infantiles qui sont selon les dernières statistiques de  550 et 44(Voir tableau et graphiques  ci-dessous)

De son côté par leurs implications dans l’amélioration des conditions de santé des femmes et des enfants en particulier, Mme Djènè Condé et la Fondation PROSMI ont été d’un appui inestimable pour l’obtention de ces résultats. Par des dons de groupes électrogènes, de matériels  médicaux, d’équipements, par son apport d’outillages hygiéniques et surtout par la construction de centres de santé  PROSMI  participe à la promotion de la santé maternelle et infantile

 

N’fa Cissé

 Mortalité des enfants de moins de 5 ans

 Quotients de mortalité des enfants de moins de 5 ans pour mille

 

 

 

BROCHURE PROSMI

Ils nous font confiance (en)

Gouvernement Guinéen   Ambassade des Etats-Unis   Système des Nations Unies   Village SOS   There is No Limit Foundation   PSI Guinée  Programme Alimentaire Mondial  Plan Guinée   Fondation Coca Cola   Fondation KPC pour l'humanitaire   Comité National de Lutte contre le SIDA  Organisation de Première Dame d'Afrique contre le VIH/SIDA   Pharmacie Centrale de Guinée

Ils nous font confiance (en)

Gouvernement Guinéen   Ambassade des Etats-Unis   Système des Nations Unies   Village SOS   There is No Limit Foundation   PSI Guinée  Programme Alimentaire Mondial  Plan Guinée   Fondation Coca Cola   Fondation KPC pour l'humanitaire   Comité National de Lutte contre le SIDA  Organisation de Première Dame d'Afrique contre le VIH/SIDA   Pharmacie Centrale de Guinée